OFFRE :

Demandez votre devis pour bénéficier d’un tarif dégressif

Service commercial
Service technique

Le BIM, où en est-on en France ?

le
par Archipad
Partager cet article
3D plan drawing

Concernant le BIM (Building Information Modeling ou Management), la France ne serait pas en retard par rapport à ses voisins européens. Le sujet suscite l’intérêt des différents acteurs du bâtiment de l’hexagone. Associations professionnelles (Mediaconstruct, BIM France…), bureaux d’études, experts, constructeurs, groupements professionnels (économistes, thermiciens, électriciens…) travaillent activement à l’intégration de la maquette numérique dans les pratiques. De nombreux évènements mettent le BIM à l’honneur. La presse spécialisée et les sites Internet dédiés au sujet participent à la vulgarisation du BIM. Les pouvoirs publics multiplient également les initiatives pour encourager le développement du BIM comme moyen de contribuer significativement à la réduction des énergies dans le bâtiment.

Les professionnels du bâtiment inégaux devant le BIM

La pression sur la maîtrise des coûts, les délais et la compétitivité conduisent le secteur de la construction à une profonde remise en question.

Certains sont déjà passés au BIM ; d’autres sont encore frileux. Selon la profession et la taille de l’entreprise, la perception du BIM diffère sensiblement. C’est ce que révèle une enquête menée mi 2015 par Batiactu auprès d’architectes, artisans, économistes de la construction et industriels. Cette étude, baptisée « Maîtres d’œuvre, artisans et chefs d’entreprises, votre opinion sur le BIM« , révèle que 92 % des maîtres d’œuvre ont déjà entendu parler du BIM contre seulement 63 % des artisans et entreprises du bâtiment. Un tiers des professionnels ayant répondu reconnaissent n’avoir que « quelques notions ». Pour 61 % des maîtres d’œuvre et 57 % des artisans, il s’agit d’une méthode de collaboration au quotidien pour tous les professionnels du bâtiment.  Pour respectivement 27 % et 34 % d’entre eux, il s’agir d’une évolution de logiciel. D’où l’impérieuse nécessité de disposer de systèmes ouverts et accessibles à tous les acteurs de la filière, notamment grâce à des objets génériques.

Si 66 % des MOE et 81 % des artisans n’avaient pas encore été confrontés à un projet nécessitant des compétences en BIM, ils sont conscients de la nécessité de se former (66 % des MOE et 54 % des artisans annoncent avoir l’intention de le faire) car les marchés publics avec une clause BIM arrivent…

Les pouvoirs publics, levier de développement du BIM

Au niveau européen, la directive « Marchés publics » du 15 janvier 2014 recommandant l’utilisation de processus numériques lors des appels d’offres de bâtiments et d’infrastructures publics a été accueillie favorablement par les leaders de l’architecture, de l’ingénierie et de la construction.

Elle a également été entendue au niveau national où le BIM sera obligatoire dès 2017 pour les marchés publics d’Etat, avec comme objectifs majeurs la réduction des coûts de construction et le développement de l’innovation.

A noter également la création le 20 janvier 2015, dans le cadre du plan de relance de la construction, du Plan Transition Numérique dans le Bâtiment. Doté de 20 Millions d’Euros, il vise à « expérimenter, capitaliser, convaincre et donner envie de s’approprier le numérique dans le quotidien de l’acte de construire ; permettre la montée en compétences des professionnels du bâtiment autour du numérique ; développer un écosystème numérique de confiance ».

Des appels à projet, appels à manifestation d’intérêt et appels d’offre sont proposés.
De nombreux groupes de travail sont créés par des associations et syndicats.

Certains s’interrogent sur la nécessité d’aller plus loin pour encourager le déploiement du BIM avec, par exemple, un soutien financier aux PME qui investissent dans le BIM, via un crédit d’impôt. Une chose est sure, le BIM devra s’adapter pour permettre le transfert des nouvelles méthodes y compris sur les projets les plus modestes.

Certaines applications dédiées aux professionnels de la construction sont disponibles à la location à moindre coût, vous permettant d’éviter les gros investissements pour une efficacité immédiate. 

À lire aussi

A découvrir aussi

le
par Archipad
Avec le BIM, les différents acteurs de la filière du bâtiment, des métiers de la conception et de la construction à ceux de la gestion, vont pouvoir échanger leurs informations numériques sur un même ...
le
par Archipad
La normalisation du BIM (Building Information Modeling) va être un facteur clé de son appropriation par les acteurs du bâtiment. Il s’agit de proposer des données relatives aux produits, systèmes et o...
le
par Archipad
La numérisation des processus et des données est la grande tendance d’évolution des différents secteurs d’activité. Le bâtiment entre à son tour dans la révolution numérique avec le développement de l...
le
par Archipad
BIM, nouvel outil pour les professionnels du bâtiment Bien plus qu’un nouvel outil, le BIM (Building Information Modeling) est un processus de management de projet. Basé sur un travail collaboratif e...
le
par Archipad
Le BIM (Building Information Modeling ou Management) s’impose comme un outil précieux de rénovation énergétique des bâtiments en proposant des  simulations pour des mises en œuvre optimales. Il s’insc...